Vendredi 3 août 2012 5 03 /08 /Août /2012 06:37

Je m'appelle Rachid. J’ai 40 ans, je fais 1m72 et 59kg, avec un corps plutôt mince, hétéro, et de surcroît marié avec 2 enfants. Je n’ai jamais été infidèle jusqu'au jour où cela m’a été fatal et ai dû m’abaisser à obéir à un chantage.

Après chaque fin de travail, je vais à la douche. Là, Kevin, dont j'ai fait la connaissance depuis quelques temps sur le chantier, me rejoint. On papote tranquille, puis dans la discussion, il m’invite à prendre un verre chez lui. Étant donné que j’avais encore trois heures devant moi avant que ma femme ne rentre du boulot, j’accepte.

Arrivés chez lui, il me propose une bière. Ne buvant pas, je lui demande un jus de fruit à la place. On parle de nos vies respectives, de tout et de rien en fait, lorsque peu à peu je me sens bizarre, comme mou et euphorique en même temps. Kevin en profite pour me caresser la cuisse en remontant sur mon entrejambe… À ce moment je ne contrôle plus mes faits et gestes, et le laisse faire sans comprendre pourquoi. Il passe sa main dans mon jogg' et me caresse la bite à travers mon calcif' ; je ne fais rien pour l’arrêter et commence à avoir une érection. Très vite je me retrouve à poil devant lui et ma bite dans sa bouche. Malgré tous mes efforts à comprendre ce qui m’arrive sans rien pouvoir faire, lentement, je m’abandonne à cette fabuleuse pipe qu’il me prodigue, et puis c’est le trou noir dans ma tête. Lorsque je reprends mes esprits, je suis sur son lit encore à poil. Je ne comprends rien à ce qui s’est réellement passé et part à la recherche de mes vêtements. J’arrive dans le salon, Kevin est assis sur le canapé, me tend mes fringues et me rhabille. Confus je lui demande ce qui m’est arrivé.

— T’inquiète… Viens t’assoir et regarde…

Il met en marche une vidéo, et là, sous mes yeux ébahis, je me vois en train de lui sucer la bite et me faire enculer dans plusieurs positions où, visiblement, je prenais un certain plaisir ; sans compter le son qui allait avec… Je m’entends dire « Hummm… Ouiii… C’est bon… » etc…

— Mais… Mais… Qu’est-ce que ça veux dire ça ??????

— Bah… Les images parlent d’elles-même, non ?

— Putain ! Mais c’est pas possible ça… Qu’est-ce que tu m'as fait ? Tu m'as drogué ou quoi ?

— Ouais mec…

À ce moment je vois rouge… Furieux, je l’empoigne pour lui foutre mon poing dans la gueule, mais il réagit aussitôt en me faisant tomber à terre. Là, tranquille, il me dit :

— Bon écoute… J’pense que t’es pas en position de force là, alors, si tu ne veux pas que cette vidéo arrive dans les mains de ta femme, tu vas faire exactement c’que j’te dis, OK ?

— Et qu’est-ce tu veux ?

— C’est simple… Vendredi prochain j’organise une petite fête avec 3 potes, et on a envie (enfin… Je dirais plutôt qu’on avait envie…) de s’amuser en faisant venir une pute, si tu vois c’que je veux dire… Mais apparemment, je pense que tu feras l’affaire, alors tu viens pour 20h précise et surtout ne sois pas en retard, sinon…

— Espèce de connard… Tu crois que j’vais me laisser faire comme ça ou quoi ? Pour qui tu t’prends ? J’vais direct porter plainte…

— Ah ouais ? OK comme tu veux… Mais réfléchis bien aux conséquences… Ta femme et tes gosses seront au courant de ce qui s’est passé, et lorsqu’ils verront la vidéo avec ton visage souriant et prenant du plaisir à sucer une bite et te faire trouduculter, je pense que t’auras plus qu’à divorcer et déménager loin d’ici…

Devant de tels arguments, je ne sus que répondre à part :

— Espèce de fils de pute, t’es qu’un connard et un enfoiré de merde…

— Ouais je sais, mais que veux-tu…

Arrivé chez moi, me sentant sali, je me suis directement mis sous la douche, comme pour me désinfecter, mais rien ne pouvait effacer de ma mémoire le « viol » que j’avais subi.

Les jours de la semaine se sont passés, sans que je ne me remémore ce que j’avais fait et ce qui m’attendait ; puis le jour fatidique arriva et je reçus un sms : « N’oublie pas mec… À ce soir, sinon… »

J’angoisse… J’essaie de trouver une excuse pour ne pas y aller, mais le même message me revient, avec une photo de moi en train de sucer ou de me faire enculer : « Excuse bidon… Pense aux conséquences… RDV 20h ». Résigné, j’invente à ma femme un excès de travail au bureau suivi d’un dîner obligatoire avec mon patron.

20h, l’angoisse et la peur au ventre, je sonne à la porte de Kevin. Il m’ouvre avec un grand sourire :

— Salut ! Viens que je te présente…

Dans le salon, sur le canapé, ses 3 potes : Alex, Julien et Paul, en train de siroter leur whisky.

— Voilà, les mecs… Je vous présente Rachid, le mec de la vidéo avec qui on va s’amuser…

Ils applaudissent tous en cœur en disant « Ouaiiiiiis… » Me voyant complètement stressé, Paul me dit :

— Vas-y, man… Détends-toi et prends un verre…

— Je ne bois pas…

Kevin me servit un jus d’orange en m’informant que, cette fois-ci, il n’était pas drogué, afin que je puisse avoir tous mes esprits pour la suite de cette soirée. Puis Julien prit la parole :

— Bon, ben… C’est pas l’tout mais… Pour nous chauffer, j’propose qu’avant qu’on s’occupe de lui, faudrait qu’il nous serve de soubrette comme une bonne meuf, vous en pensez quoi les mecs ?

Tout le monde :

— Ouaiiiis…. À poil, à poil…

Kevin :

— Bon, ben… Tu sais ce qu’il te reste à faire maintenant…

Honteux et humilié, je me retrouve à poil devant ces 4 mecs encore habillés, et leur sert à boire comme des pachas.

Paul est le premier à lancer les investigations en se caressant le paquet, les cuisses écartées.

— Hey man… Approche…

Face à lui, il sort sa bite et me dit :

— Allez… Suce ma queue…

Devant mon hésitation, il m’enserre les couilles d’une main en me les étirant vers le bas pour me faire agenouiller.

— Allez man… Fais pas ta Sainte-Nitouche et suce-moi le zob… T’es là pour ça non ?

Dû à la douleur, je me retrouve à genoux face à son pieu, et me tenant par les cheveux il me dit :

— Allez… Suce…

Non drogué, je prends conscience que je suis en train de sucer une bite et que, sans m’en rendre compte, cela me donne une petite érection. Les sexes sortent de leurs calbutes et je passe de bite en bite. Curieusement la mienne me fait mal. Machinalement, je me touche et constate que si j’ai aussi mal, c’est parce que je bande un max. Alex s’en aperçoit :

— Putain !!! Mais c’est qu’il bande ce mec… Hummm… Apparemment t’aimes la bite hein ?

Paul est le premier à vouloir s’occuper de mon cul. Pendant que je suce Julien, il m’écarte les fesses et me lèche le cul. Ses coups de langue me font peu à peu ouvrir le trou, ce qui me fait lâcher quelques couinements de plaisir. Il me crache sur la rondelle, y enfonce un doigt et me travaille le fion ; je me détends de plus en plus et il enfonce un 2eme doigt.

— Ouais mec… T’es bon pour t’faire enculer…

Je suis passé à la bite de Kevin. Paul frotte son gland à l’entrée de mon trou : je sais qu’à ce moment, je vais me prendre sa bite dans le cul. Il force l’entrée et je crie de douleur. Julien me tend une petite bouteille, c’est du poppers. Il me dit :

— Tiens… Respire… Ça va te détendre…

En effet, après quelques sniffes, je sens mon cul se dilater et la bite de Paul s’enfoncer dans mon trou. Pendant que je me fais enculer, Kevin me remet sa bite dans la bouche. Je me fais baiser par les 2 trous. Paul se retire de mon fion sans avoir joui et laisse la place à Alex, qui me plante sa queue direct et me lime comme un malade.

Tour à tour, me faisant changer souvent de position, une fois sur le dos, une fois à 4 pattes, les bites se succèdent dans mon cul et dans ma bouche, et n’ai aucun moment de répit. Les mecs prennent leur pied à m’enculer et à se faire sucer plusieurs fois, sans jouir pour faire durer leur plaisir. La quantité de Poppers qu’on me donne à snifer me détend de plus en plus, me rend encore plus chienne. Puis vient le moment ultime. Julien est le premier à lâcher sa semence sur ma gueule en se branlant, pendant que je suis toujours en train de me faire labourer le cul par Alex. Il se retire de mon cul, laissant la place à Paul qui me déchire le fion avec violence en me disant :

— J'aime ton petit cul et ton corps tout mince, c'est la première fois que je déchire un petit cul de beur. Tu vas voir c’que ça fait d’engrosser une meuf…

Me tenant par les chevilles relevées au-dessus de ma poitrine, il prend un malin plaisir à sortir et rentrer sa bite dans mon cul. Il finit par m’enfoutrer les entrailles dans un grand râle de plaisir. Kevin prend sa place, sa queue se noie dans le foutre de Paul pendant que ce dernier me fait nettoyer sa bite. Je reçois une seconde dose de sperme dans le cul de la part de Kevin, qui lui aussi m’ordonne de lui nettoyer la bite. Il laisse la place à Alex dans mon cul qui, après quelques va-et-vient, me fait mettre à genoux en m’ordonnant de prendre sa teub engluée de foutre de Paul et de Kevin dans la bouche, pour me remplir de son sperme. Il me dit en me tenant la tête :

— Avale tout, salope…

Kevin m'a fait revenir le vendredi suivant pour une nouvelle tournante. Comme promis, il m'a remis la vidéo que j’ai détruite aussitôt, en espérant qu’il n’en a pas fait une copie...

Par masterluc65 - Publié dans : Histoires - Communauté : domination
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Catégories

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés