Vendredi 29 juin 2012 5 29 /06 /Juin /2012 07:10

À 40 ans, je dresse depuis quelques temps maintenant, Jordan, un blondinet peu poilu de 18 ans. Nous nous sommes rencontrés un soir au bistrot du village. Nous étions les deux derniers clients et j'ai engagé la discussion en lui payant un verre. Je savais qu'il ne travaillait pas et au bout d'un moment, je lui ai proposé d'effectuer contre rémunération de petits travaux pour moi. Il accepta et ses premières tâches furent :

  • laver ma voiture
  • tondre mon gazon
  • repeindre mes volets, etc...

Après quelques temps, Jordan me fit comprendre qu'il aimerait bien gagner plus de sous. Je lui proposai de devenir mon escort boy. Il réfléchit un instant et malgré qu'il sortait avec Amandine, 17 ans, il accepta en se jurant de séparer ses deux liaisons. Et c'est ainsi qu'il allait devenir mon esclave.

Le premier soir, je le fis mettre à poil. Il avait un corps musclé avec une belle bite bien proportionnée et une paire de couilles énormes. Je pris sa queue entre mes mains et en lui écrasant ses couilles, je le masturbais énergiquement; il éjacula assez rapidement. Depuis ce jour, il m'accompagne quand je le lui ordonne, il doit être à mon service quand j'en éprouve le besoin. Parallèlement, il vit toujours son histoire d'amour avec sa copine.

Jusqu'au jour où je fus avec Jordan et sa copine invité pour l'anniversaire de la mère de mon petit giton. Il y avait donc là sa mère, son beau-père, sa copine, sa soeur, son beau-frère, la belle-mère de sa soeur et une voisine. La soirée était déjà bien avancée quand je décidai de passer à l'action.

— Jordan, viens ici.

Il s'approche de moi en m'implorant du regard.

— Il est temps, je crois, que tu expliques à tout le monde le sens de notre relation...

Il était rouge de honte et ne savait plus où regarder.

— Allez, vas-y, explique leur !

Il commença à balbutier et non sans mal, expliqua sa situation.

Le silence régna dans la salle, sa copine avait les yeux en pleurs. Pour leur prouver qu'il disait vrai, je lui ordonnai de se mettre en slip, il s'exécuta sans broncher et se retrouva donc en sous-vêtement devant la moitié de sa famille et de sa copine, avec laquelle il avait maintes fois fait l'amour. Je l'attirais vers moi, baissai brutalement son slip et lui claquai ses fesses; il bandait comme un taureau. Je le fis s'installer en travers de mes genoux et lui administrais devant tout le monde une fessée magistrale en lui demandant de compter chaque tape à haute voix. En se relevant, il était toujours rouge de honte mais n'en bandait pas moins. Sa copine ne savait plus que faire.

Ensuite je fis monter ma petite salope sur la table à quatre pattes, je lui lubrifiais abondamment son trou de balle et annonçai à l'assemblée que j'allais dépuceler le cul de mon esclave en lui faisant un fist fucking. C'en était trop pour Amandine qui s'enfuyait en criant. Je commençais ma pénétration avec un, puis deux, puis l'ensemble de ma main dans le cul de ma salope en astiquant de plus en plus vite. Jordan criait, pleurait, haletait, il était en transe et bandait comme un taureau. Je pris sa queue entre mes doigts et tout en limant son trou avec mon bras, je le masturbais énergiquement avec l'autre main. Tout d'un coup, Jordan lâcha un grognement profond et son corps se raidit et en même temps, il lâcha sa purée sur la table. Il transpirait comme un cochon. Je lui ordonnais de lécher son foutre, ce qu'il fit en s'appliquant comme une petite chienne.

Depuis ce jour, Amandine a quitté son copain et je ne compte plus les dérouillées qu'il s'est pris devant sa famille. En effet, sa maman ne rate pas une occasion pour dénoncer les fautes de son fils et à chaque fois, il est fessé entièrement nu devant elle et à chaque fois, il bande comme le salop qu'il est !

 

Histoire paru sur Gai-eros

Par masterluc65 - Publié dans : Histoires - Communauté : domination
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Catégories

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés